Sophrologie et acouphènes

 

La sophrologie permet dans un premier temps d'identifier les symptômes et de prendre du recul. Nous travaillerons aussi sur l'estime de soi, mettre un terme à l'enfermement généré par les acouphènes en gérant ses émotions.

 

La fatigue générée par les acouphènes, l'impression d'être constamment sollicité par un bruit peut aussi être endiguées grâce à des exercices de relaxation et de respiration.

 

Il est important de souligner que c’est un médecin ou un Orl qui va déterminer les causes des acouphènes.

 

 Si cette cause est physiologique, un traitement est mis en place. Mais s'il n'y a pas de réponse possible aux causes d’acouphènes, ou si cette cause est indéterminée, les médecines douces (comme la sophrologie) prennent le relais pour apprendre à se détourner de la perception de l'acouphène.

 

La sophrologie permet de mettre à distance les bruits parasites, à diminuer le stress et l'anxiété liés aux bruits mais aussi à modifier la perception de la douleur il s’agit d’un accompagnement de ce qu’a prescrit l'ORL.

 

La pratique de la sophrologie  va permettre de s’appuyer sur un travail fondamental de respiration et de relaxation afin de se défocaliser du symptôme afin de l’atténuer voire de  le faire disparaître durablement.

Un travail clinique fondamental appelé « l’habituation » permet au patient de réduire considérablement l’intensité et la perception des acouphènes.